Une parcelle de toi

J’aimerais pouvoir m’accrocher à chaque petite parcelle de toi pour ne pas oublier. Comme lorsque tu croises tes petites mains sur ton torse, les yeux mi-clos. La petite goutte de lait qui a perlé, qui se faufille le long de ta joue et qui va disparaître dans le creux de ton cou. Ces jambes que tu lances dans les airs lorsque tu t’enchantes de me voir à tes côtés. Lorsque tu tournes la tête au son de ma voix. La bouche qui s’ouvre si grand quand tu sais que tu vas boire. Tes petits cheveux ébouriffés qui chatouillent tout ce qui passe sur leur passage. Comme quand ton frère te donne des bisous, la bouche emmiettée. Lorsque je vois ton ventre s’abaisser et se relever. Je t’espionne la nuit quand tu dors. Un sourire aux lèvres, la tête remplie de montagnes de lait, du souvenir certain d’un câlin et de bisous sur ta peau si douce. Je veux me rappeller de toutes ces petites choses, m’endormir – insouciante moi aussi – sachant que la seule chose qui compte vraiment est votre bonheur, à toi et ton frère.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s