Jacques le paon sur fond the World War Z

Mon p’tit poulet en sucre, il n’aime pas dormir. Il préfère découvrir ce qui l’entoure: un pli de couverture, les snaps de son pyjama, les plumes multicolores de Jacques le paon. Par chance, il est encore trop mini pour voir et comprendre le monde qui l’entoure. En fond, World War Z, ou comment apprécier les contrastes frappants de la vie: sur mes genoux, mon p’tit garçon est en admiration avec son paon, en arrière-plan, un film quasi apocalyptique ou des humains sont aux prises avec un virus qui les transforment en crossfit zombies.

Et puis, on espère simplement, en enfantant, de ne pas livrer nos p’tits bébés en cobayes dans ce monde ultra moderne: guerres, pollution, famines, changements climatiques, manque de ressources.

Peut-être un jour si nos enfants et les enfants de nos enfants sont encore capables de voir grand, ils seront en mesure d’imaginer, de conceptualiser, d’inventer. Et peut-être, à ce moment, il y aura encore un monde possible, parsemé de montagnes, de p’tits enfants, d’eau pure et d’un peu (beaucoup) d’espoir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s